La symbolique de l’Amour sublimée par la joaillerie

« Il n’y a qu’un bonheur dans la vie, c’est d’aimer et d’être aimé. » affirmait George Sand. Personne ne niera que l’Amour soit le sentiment le plus grandiose et universel de ce monde. Nul étonnant qu’il ait été glorifié à travers toutes formes d’Art et d’expression depuis toujours. Encore moins étonnant que les joailliers, créateurs de beauté, honorent cet élan du cœur. Que ce soit par des formes figuratives ou symboliques, la joaillerie s’est inspirée des divers mythes, croyances et langages pour parler au nom de l’Amour. Avec pour source l’École des Arts Joailliers, Luxus Plus vous dévoile quelques symboles cachés à travers les collections de certaines Maisons.

Bijoux Cartier

Bijoux Van Cleef & Arpels

Bijoux Chaumet

Les bijoux de sentiments cristallisent toutes les formes d’amour et parlent au nom de la passion, de l’amitié, des émotions douces ou violentes, des relations secrètes ou impossibles. Par jeux de métonymie, l’Art et la joaillerie s’approprient couramment des éléments qui les définissent.

Les exemples les plus courants sont inspirés des dieux antiques. Par exemple, Vénus, déesse romaine de l’amour et de la beauté possédait un char conduit par des colombes. Ces dernières la représentent souvent dans des créations artistiques, tout comme les deux éléments qui lui sont attribués. Son fils, Cupidon, dieu du désir amoureux, réunissait les âmes grâce à son arc et ses flèches qui touchaient les cœurs. Ces dernières sont donc liées à ce dernier et au sentiment qu’il fait naître. Possédant également des ailes, elles symbolisent ce chérubin et l’amour dans nombreuses formes d’art, telle la joaillerie. Boucheron a su exploiter superbement ces références en créant de somptueuses flèches, colombes, ailes et plumes de diamants. Rappelons le rapport du diamant à l’Amour avec l’idée qu’ils sont tous deux éternels.

Qu'est ce qui fait tourner le monde ?

La déesse de la discorde, lors d’un banquet, posa une pomme d’or en disant « pour la plus belle ». Tous les dieux pensèrent qu’elle était pour Aphrodite (déesse de la beauté et de l’amour). Cependant Era et Athéna se levèrent également. On demanda à Zeus de trancher mais il refusa de prendre parti. Il donna la voix au jeune humain Paris de Troie pour rendre jugement. Era lui dit : « Si tu me choisis, tu règneras en seul maître sur le plus grand royaume de ce monde ». Et alors qu’il allait lui donner la pomme Athéna intervint : « Si tu me choisis, aucune arme ennemie ne pourra t’atteindre, tu remporteras toutes les victoires, tu seras le plus grand héros et le monde entier honoreras et redoutera ton nom. » Et tandis que Paris s’intéressa à la proposition de la déesse de la sagesse et de la stratégie militaire, Aphrodite s’approcha et lui murmura : « Si tu me donnes cette pomme, non seulement tu seras le plus grand amant que la terre ait porté mais je t’offrirai l’amour de la plus belle femme du monde ».

Je vous laisse deviner à quelle déesse Paris a offert la pomme. Petit indice pour ceux qui ont oublié leurs cours sur les origines de la guerre de Troie selon Homère, la réponse est dans le cercle de l’image centrale.

L’une des légendes les plus belles est celle de Psyché (signifiant « âme » et « papillon » en grec) et Cupidon ou l’Amour qui tombe amoureux. Vénus étant jalouse de Psyché – mortelle la plus belle – demanda à son fils Cupidon de la faire tomber amoureuse de l’homme le plus laid du monde. Cependant, s’entichant de cette dernière, il l’emmena dans son royaume et lui interdit de découvrir son apparence. Un soir, alors qu’il dormait à ses côtés, elle éclaira la pièce pour le découvrir et le réveilla par mégarde. Se sentant trahi, il la quitta et la laissa entre les mains de Vénus qui la maltraita, l’obligeant à accomplir des travaux. Pour dernière mission, elle devait voler le vase de l’élixir de beauté aux Enfers sans l’ouvrir. Malheureusement, ne pouvant résister à la tentation et inspirant son effluve, elle sombra dans un sommeil profond. Cupidon, toujours amoureux, vint à son secours, la réveilla d’un baiser, lui fit pousser des ailes de papillon et l’emmena au royaume des dieux. Ce petit insecte, symbolisant Psyché, est alors devenu l’incarnation de l’âme et de la beauté. C’est ainsi que Van Cleef and Arpel, profondément attaché à la poésie, a toujours su émerveiller nos yeux avec des papillons tout aussi fabuleux que précieux.

L’Amour, tout aussi doux qu’il peut être douloureux, est de même représenté par les abeilles et le miel. Ces derniers décrivent si bien les tourments amoureux. En effet, « honey » est bien un terme affectueux chez les anglophones. Mais pour posséder le miel, il faut affronter ses gardiennes et quelques fois se faire amèrement piquer. Ce concept est depuis longtemps exprimé à travers les créations joaillières. Chaumet en est l’exemple parfait avec sa collection « Bee my Love » qui réutilise la forme hexagonale des alvéoles des ruches ou avec ses quelques créations raffinées en formes d’abeilles. Quant aux papillons, lorsqu’ils sont « de nuit » et surtout liés à une flamme, ils dévoilent l’attraction fatale. Car, comme brûle l’être qui s’approche trop près du feu, la violence de l’attraction peut détruire les cœurs.

La nature est également une grande source d’expression. La rose, symbole d’amour est souvent magnifiée. Elle serait l’œuvre de la réincarnation d’une nymphe mourante sauvée par les dieux antiques qui lui aurait insufflé la beauté, le parfum et le charme. En outre, la Marguerite – dont les pétales sont enlevés par jeu pour connaître les sentiments de notre bien aimé(e) – est réinterprétée en joaillerie. Tout comme le lierre qui demeure toujours vert et qui symbolise donc la fidélité. Il est magnifiquement stylisé chez Boucheron, le créateur de la Maison ayant été émerveillé par cette fleur sauvage et ayant vu dans ses feuilles une forme légèrement abstraite du cœur symbolique universel.

Il existe de nombreuses représentations à travers les cultures et les époques et toutes ne peuvent être expliquées en si peu de mots mais la plus merveilleuse est celle qui vous est propre. Quelle que soit la forme que prend le bijou que vous offrez, ce joyau demeure par lui-même la précieuse allégorie de votre amour.